Concours 2022

Examens et concours : les tips gagnants de Thomas, major du concours PASS 2022 à Université de Paris

Bac, concours… quelle que soit l’épreuve, il y a des méthodes qui marchent ! Celles de Thomas, 18 ans, étudiant en PASS, par exemple. Habitué des podiums, le tout nouveau major du concours PASS d’Université de Paris 2022 nous donne ses tips.

 

Thomas a le succès modeste puisqu’il truffe toutes ses phrases de « je ne sais pas si je suis un exemple ». Pourtant, il obtient le bac en 2021 avec mention « très bien » et les félicitations du jury pour ses 18,5/20 de moyenne. Puis, cette année, étudiant en PASS (Parcours accès santé) à l’Université de Paris et en prépa à Antémed, il arrive major au concours 2022 (sur 1 800 étudiant-es !). Alors c’est vrai : à chacun son rythme. Mais ses méthodes pourraient vous aider. Il les détaille en mode hashtag !

#Rythme « Le plus important, c’est la régularité : aller à la bibliothèque à heures fixes, se donner des plages de travail constantes et répétées. Et à l’approche des épreuves – trois ou quatre semaines avant – il faut augmenter le rythme. »

#Pauses « Pendant les journées de révision, je m’accorde une pause de 15 minutes toutes les trois heures. A midi, je prends une heure, et en fin de journée aussi. En études de santé, on travaille le soir, pour ma part jusqu’à 22 heures en période de révision.

#Concentration « Ma technique… c’est le stress ! Je suis plus concentré quand je suis stressé. Mais c’est personnel et mentalement difficile à tenir. Un exemple : quand je vais à la bibliothèque et que je vois les autres qui travaillent plus que moi, ça me stresse et ça me donne envie d’être plus efficace. »

#Apprentissage « Pour les matières “à par cœur”, j’utilise la méthode des J (J pour jours). À J0 (le jour du cours), je fais une première lecture active pour comprendre le cours ; à J+2, je fais une deuxième lecture pour identifier les points à apprendre par cœur. À J+5, une troisième lecture, puis à J+14 une quatrième lecture, de manière à mémoriser parfaitement chaque notion. Par la suite, je relis chaque cours toutes les deux semaines. Pour m’y retrouver, je remplis un tableau Excel avec les dates de mes lectures. »

#Téléphone « J’ai dû apprendre à le couper complètement quand je travaille. Au début, pour me forcer, j’utilisais une appli (Forest) qui bloquait mon téléphone pour me permettre de mieux me concentrer. »

#Sport « Je n’ai jamais été un grand sportif, donc je dois bien avouer que… je n’ai pas fait de sport du tout pendant mes périodes de révision ! »

#Musique « Je travaille souvent en silence. Mais parfois, j’écoute de la musique : en période relax – en début de semestre, quoi – j’écoute The Strokes, Muse ou même du métal comme Rammstein ou Rage Against The Machine. En période de révision intense, j’ai besoin de plus de concentration, j’écoute Chopin ou Schubert. »

#Fiches « En études de santé, je les déconseille : plusieurs matières doivent être apprises dans le détail, par cœur. Donc, on ne peut pas prendre le risque de synthétiser le cours dans une fiche. Si je fais une fiche reprenant seulement les points importants, je vais rater les questions de détail du concours, qui sont en mode aléatoire. »

#Schémas « Je conseille de dessiner des schémas, façon carte mentale pour bien comprendre la structure d’un cours, surtout en première lecture. On peut le faire avec un stylo et du papier, mais j’utilise aussi ma tablette avec l’appli Notes. »

#Sommeil « J’ai besoin de dormir 8 heures minimum et dès que je sens la fatigue, je me repose pour ne pas qu’elle s’accumule. Au second semestre de PASS, j’ai fait des insomnies mais, pour autant, je ne me levais pas pour travailler ! »

#Ami-es « C’est indispensable de sortir ! Quel que soit l’examen ou le concours. Même pour le concours en PASS, je sortais parfois le soir, sans rentrer tard. Et puis je m’accordais une demi-journée de pause par semaine. »

#Veille du concours « Je ne touche pas un cahier, ni un livre ! Je vais me balader, je vois des ami-es : je me dis qu’un jour de travail en moins sur quatre mois de révision, c’est rien ! »

#Jour J « Je prévois une bouteille d’eau, des clémentines ou des pommes, 1 ou 2 barres de céréales. J’aime aussi avoir mon chronomètre de sport sur la table (autorisé puisque non connecté). »

 

💡 La courbe de l’oubli et la méthode des J
Avez-vous déjà entendu parler de la “courbe de l’oubli” ? Ce concept est issu des travaux d’un physicien allemand du 19e siècle, Hermann Ebbinghaus, qui a traduit et synthétisé la nature exponentielle de l’oubli dans un graphique.
D’après son raisonnement, la mémorisation est efficace selon qu’elle repose sur des apprentissages répétitifs et espacés dans le temps.
La méthode des J, adoptée par nombre d’étudiant.e.s en médecine, s’appuie sur les travaux d’Ebbinghaus : en révisant le même cours plusieurs fois, à intervalles de plus en plus espacés, la capacité de mémorisation des notions s’améliore grandement. À vous de voir si elle vous convient !